Couverture du livre "tirer bénéfice du don"Mon nouveau livre parle du don. Celui-ci se développe dans la société, pas seulement auprès des organismes de charité et de ceux de don du sang, mais également entre particuliers. Pourtant contrairement à l'échange où près de 100% des dettes sont résolues, il existe des "passagers clandestins" dans le don qui profitent sans donner (du moins dans le don qui n'oblige aucune contre-partie des autres). En fait le don semble deux fois moins efficace que l'échange. Mais à l'inverse, le don crée plus de richesse que l'échange car il est basé sur la valeur d'usage : je peux faire quelque chose de facile pour moi qui ait une grande importance pour vous. Ainsi, dans certains cas, le don peut créer suffisamment de richesse pour compenser les passagers clandestins et être plus efficace que l'échange. La monnaie est un mécanisme qui permet de faciliter l'échange. Pourrait-on développer des "donnaies" pour faciliter le don ? Et si le don était la pièce manquante de l'économie ?

[Lire un résumé détaillé] [Chapitre 2 : donner, une capacité naturelle mais limitée]
[Fiche faciliter le don du groupe Innovation Monétaire]
Exemples : [Namou] [We-Me] [Kairos] [Moodlight]
[acheter sur Amazon] [acheter sur la Fnac]
ISBN 978-2-916571-87-4 - FYP éditions 2013 96 pages - 9,90€ TTC

Sommaire

1 Introduction : Le don ? Quelle idée !
2 Donner : une capacité naturelle mais limitée
3 De quel don parle-t-on ?
1- Le don-échange et le contre-don
2- Le don à contrepartie collective
3- Le don peut-il être gratuit ?
4- L’homme défend son intérêt… et parfois celui des autres
5- Le don désintéressé
4 L’inconvénient du don… et celui de l’échange
1- Le don ne s’équilibre pas naturellement
2- Le taux de satisfaction des besoins réels identifiés
3- L’échange est un jeu à somme nulle
4- Le don plus efficace que l’échange ?
5 La « donnaie » : trois mécanismes pour favoriser le don
1- La monnaie : un mécanisme et un indicateur
2- Il faut trois mécanismes pour la « donnaie »
3- Maximiser la valeur d’usage
4- Développer les motivations intrinsèques
5- Vivre une petite expérience irréversible
6- Favoriser notre penchant à la coopération : la piste de l’ocytocine
6 Quels indicateurs pour les « donnaies » ?
1- Les différents régimes de la valeur
2- L’indicateur de besoin
3- L’indicateur global de dons
4- L’indicateur du donneur
5- L’indicateur d’alliance
7 Pour un retour vers le futur

Quatrième de couverture

Comment tirer bénéfice des nouvelles formes du don, pour soi, la société, et même l’économie ?

Dans cet ouvrage, Jean-Michel Cornu retrace l’histoire des échanges au sein des sociétés humaines et fournit une analyse technique, économique et sociétale du don. Il en décrit tous les différents aspects, les indicateurs de valeur, les mécanismes de régulation, les manières de le favoriser et d’en éviter les dérives.

Il montre comment le don peut être plus efficace économiquement que l’échange. Il permet de comprendre tous ses nouveaux mécanismes et en explique la mise en pratique, notamment par le système de la « donnaie ».

Cet ouvrage rigoureux tout en étant accessible au plus grand nombre, pose les fondations d’une nouvelle branche de l’économie.

Répondre à cet article