Page principale - S'identifier - S'inscrire - Contact

Le nouveau projet auquel je participe

Imagination for People

Tirer bénéfice du don pour soi, pour la société, pour l'économie

et si le don était la pièce manquante de l'économie ?

Couverture du livre "tirer bénéfice du don"Mon nouveau livre parle du don. Celui-ci se développe dans la société, pas seulement auprès des organismes de charité et de ceux de don du sang, mais également entre particuliers. Pourtant contrairement à l'échange où près de 100% des dettes sont résolues, il existe des "passagers clandestins" dans le don qui profitent sans donner (du moins dans le don qui n'oblige aucune contre-partie des autres). En fait le don semble deux fois moins efficace que l'échange. Mais à l'inverse, le don crée plus de richesse que l'échange car il est basé sur la valeur d'usage : je peux faire quelque chose de facile pour moi qui ait une grande importance pour vous. Ainsi, dans certains cas, le don peut créer suffisamment de richesse pour compenser les passagers clandestins et être plus efficace que l'échange. La monnaie est un mécanisme qui permet de faciliter l'échange. Pourrait-on développer des "donnaies" pour faciliter le don ? Et si le don était la pièce manquante de l'économie ?

[Lire un résumé détaillé] [Chapitre 2 : donner, une capacité naturelle mais limitée] → plus

Lire la suite...

Donner : une capacité naturelle, mais limitée

le nombre qui limite nos capacités à donner, échanger et coopérer

Mots-clés : , ,

Extrait du livre "tirer profit du don : pour soi, pour la société, pour l'économie".

Dans un petit groupe, par exemple dans une famille, le don, tout comme l’échange, est naturel. Il nous semblerait totalement ridicule qu’une mère demande à son enfant de lui rembourser tout ce qu’elle lui a donné alors qu’il était jeune ! Nous n’avons pas besoin non plus, dans un petit groupe d’amis, de tenir le compte de ce que nous faisons les uns pour les autres. Nos capacités cognitives sont suffisantes pour nous permettre d’avoir une appréciation de ce chacun fait pour l’autre, tout au moins de façon approximative. Le don, tout comme l’échange d’ailleurs, est donc une faculté naturelle. Mais elle est limitée par la taille du groupe. Lorsque le nombre de personnes de notre entourage dépasse une certaine limite, nous ne sommes plus capables d’appréhender la communauté dans son ensemble et d’y interagir naturellement, par le don ou l’échange, sans recourir à des mécanismes que nous devons inventer.
→ plus

Lire la suite...

Le don, la pièce manquante de l'économie ?

Résumé du livre : Tirer bénéfice du don

Un résumé des différents chapitres du livre "tirer bénéfice du don : pour soi, pour la société, pour l'économie" FYP editions 2013.

1 Le don ? Quelle idée !

Le don est répandu dans la société : bénévolat, don aux œuvres, don du sang mais aussi de plus en plus dons entre particuliers. La monnaie a permis de développer l’échange à l’échelle de la planète. Le groupe innovation monétaire s’est demandé si un autre outil, que l’on pourrait appeler « la donnaie », pourrait lui faciliter le développement du don.
→ plus

Lire la suite...

De l'innovation monétaire aux monnaies de l'innovation

Un dossier en ligne et en livre

Mots-clés : ,

couverture du livre sur l'innovation monétaireJe sors un nouveau livre :
"De l'innovation monétaire aux monnaies de l'innovation"

Il s'agit de montrer comment marche les monnaies, de voir comment en créer de nouvelles (légalement) de façon de plus en plus simple grâce aux plates-formes web et téléphone qui viennent d'apparaitre et de lancer 4 défis pour créer de nouvelles monnaies qui permettent des choses nouvelles que ne font pas encore les monnaies.

En fait, de façon tout à fait étonnante, la monnaie lorsqu'elle est bien comprise, est un formidable outil pour favoriser des comportements dans les sociétés et favoriser l'échange dans certains domaines (sur un territoire, entre une communauté, dans un secteur spécifique comme la culture, l'éducation ou l'environnement...).

"Ce livre fourni une idéede l'ampleur de la panoplie des innovations monétaires possibles pour faire face aux défis sociaux du XXIe siècle" Bernard Lietaer, auteur de Future of Money,  professeur à l'Université de Berkeley, spécialiste des questions monétaires internationales et participant à la création de l'Euro.
 
Découvrez le livre à partir du 25 novembre chez votre libraire ou sur Amazon. Vous pouvez également le découvrir sous la forme d'un feuilleton sur Internet Actu.
→ plus

Lire la suite...

Audouin Dollfus s'est envolé pour la dernière fois

Mots-clés :

La capsule tirée par des Ballons pour le vol de Audouin Dollfus en 1959J'ai perdu un ami.

Audouin DollfusAudouin Dollfus, un des plus grands astronomes du XXème siècle nous a quitté le 1er octobre 2010. Il était le découvreur du satellite Janus, une des Lunes de Saturne. Il était également le premier homme à avoir été dans la stratosphère, le 22 avril 1959, dans une capsule tirée par des ballons ! Deux ans avant que Youri Gagarine réalise une révolution complète autour de la Terre. A 14000 mètres, l'altitude atteinte par Audouin Dollfus lors de son vol historique, il a pu observer pour la première fois ce qui transforme un homme à tout jamais : la courbure de la Terre. A cette distance de la Terre, il est possible de voir à quel point notre planète est finie, à quel point nos querelles humaines sont petites et vaines. Toutes les personnes que j'ai eu la chance de voir témoigner de cette expérience ont indiqué à quel point cette vision a transformée leur vie.→ plus

Lire la suite...

Copy CAD

pour copier et modifier le réel

Mots-clés : ,

La machine Copy-CADLe projet Copy-CAD [Je cherche le lien pour le fabriquer] de Sean Follmer, David Carr et Emily Lowell au tangible Media group du MIT, a pour but d'apporter des objeets réels dans le processus de conception Assisté par Ordinateur.

Nous en discutons au sein du projet Fablab squared : comment permettre à des novices d'utiliser des machines à commande numérique pour fabriquer ce qu'ils veulent, sans leur imposer de passer par la connaissance d'un logiciel de création en 3D ? le Copy CAD est une machine qui va dans ce sens en faisant trois choses :
  1. scanner en 2D un objet quelconque placé sur une plate-forme en dessous d'une caméra
  2. le modifier simplement grâce à une interface tactile multitouch sur cette plate-forme
  3. le fabriquer grâce à un système de découpe de bois qui s'installe sur le même bâti
→ plus

Lire la suite...

Un passage à Boston

MIT : Medialab et center for Bit et atom, DIY Bio, Boss Lab...

Mots-clés : , ,

Entée du Medialab et du Center for Bits et AtomsJe profite d'un passage à Boston du 10 au 13 juin, pour faire une série de billets sur tout ce que j'ai pu y voir, grâce à Jean-Batiste Labrune, associé postdoctorant au tangible media group du Medialab qui m'a servi de guide, en compagnie de Denisa Kera, lecturer à l'Université Nationale de Singapour (NUS) :
  • Le Medialab du MIT (Massachussetts Institute of technology) avec pas mal d'interfaces très innovantes
  • Le "Center for Bits et Atoms" du même MIT avec des recherches plus "matérielles", c'est là qu'est né le concept de Fab lab (un lieu ou on peut prototyper, fabriquer ou réparer à peu près n'importe quoi grâce à des machines à commande numérique de moins en moins chères)
  • Des Fab labs installés à Boston (il en existe un peu partout dans le monde)
  • Le DIY Bio, un groupe qui s'intéresse à comment faire soi-même (Do It Yourself) de la biologie, y compris en séquençant son propre ADN...
  • The Sprouts, un garage (au sens propre) où des personnes viennent bricoler n'importe quoi depuis des bicyclette assemblées avec un chariot de supermarché jusqu'à de la biologie
  • Une réunion des transhumanisme : H+ Summit où on y  discute comment augmenter l'homme ("humanité plus")
  • La réunion Off de ce sommet, organisée à sa suite par le DIY Bio avec les hackers, les bidouilleurs et les chercheurs du MIT (H+ Beer, tout un programme)
Bref, un inventaire à la Prévert de comment bidouilleurs et chercheurs créatifs innovent à Boston
le blason du MIT

Impliquer les citoyens dans la recherche

(cet article fait parti d'une série postée depuis le Forum Mondial Science et Démocratie dans le cadre du Forum Social Mondial à Belém au Brésil)

Quelle place donner aux citoyens dans la recherche ? Leur rôle n'est sans doute pas de contrôler la science, mais plutôt d'en contrôler ses priorités et ses applications. Mais pour cela, il est nécessaire de comprendre les recherches en cours et leurs implications. Il devient nécessaire de permettre une véritable aculturation des citoyens. Il existe ainsi des conférences citoyennes qui permettent à un groupe de personnes d'être formées par des experts pour ensuite donner leur avis sur un sujet de science et de société. Il faut cependant que ces experts fournissent une carte la plus complète possible de la situation et des débats scientifiques, plutôt que de ne présenter que les chemins qu'ils connaissent... ou qu'ils souhaitent mettre en avant. Il existe également une deuxième difficulté : une fois fait appel aux citoyens, leur avis sera-t-il pris en compte. L'adage "je participe, tu participes, il décide..." risque fort de se retrouver de mise, tant les démocraties représentative et participative sont opposées plutôt que articulées pour constituer une puissante force de société.

En fait, il est possible de réfléchir à la place des citoyens à chaque étape de la science.

→ plus

Lire la suite...

Plus d'articles :